Sommet mondial pour la santé mentale

5 oct. 2021

Une semaine après les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie (les 27 et 28 septembre 2021), la France a accueilli à Paris le Sommet mondial pour la santé mentale les 5 et 6 octobre

Cette troisième édition du Sommet, après Londres en 2018 et Amsterdam en 2019, avec pour titre Mind our rights, now ! (Respectez nos droits, maintenant !), a réuni en format hybride, à l’invitation du ministre des Solidarités et de la Santé et du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à Paris, 150 personnes présentes au Centre de Conférence Ministériel du MEAE (nombre limité par les restrictions sanitaires), et le reste du public était connecté à distance sur une plateforme dédiée (replay de toutes les sessions plénières et ateliers, en français en en anglais : https://www.sommet-mondial-sante-mentale.fr/content/). Plus de 2100 personnes de 113 pays s’étaient inscrites pour suivre l’ensemble de l’événement, avec des pics de fréquentation de la plateforme de plus de 500 spectateurs lors des plénières (plus de 1000 personnes pour l’ouverture).

Différé d’une année en raison de la pandémie, le sommet de Paris s’est appuyé sur les conséquences de la crise du Covid-19 pour souligner la nécessité de mieux intégrer la santé mentale dans les politiques de santé mondiale et mettre en avant la promotion des droits comme un levier de changement efficace et indispensable.